Portrait de militants : Anne Vertadier



Anne Vertadier, 70 ans - Oise 


Pendant 15 ans, j'ai trappé, stérilisé et placé des multitudes de chats et chatons. Je suis connu par beaucoup d'associations et notamment par mes écrits et mes actions. Certains de mes articles ont même été publiés. 

Mon conseil lecture : "Plaidoyer pour les
animaux" de Matthieu Ricard. ça ouvre les
yeux sur la détresse animale, je trouve ce livre
absolument sublime ! 

J'aime tous les animaux ! 


Je suis végétarienne depuis que j'ai quitté mon entreprise il y a 17 ans et pourtant j'adore la viande. Un steak-frites béarnaise me fait saliver, mais c’est pour moi question d’éthique. Je soutiens financièrement IFAW qui se mobilise efficacement à l’international, la Fondation 30 Millions d'amis, très présente sur le terrain et Welfarm qui recueille les animaux de ferme maltraités et qui milite avec l’OABA en faveur des animaux d’abattoir. J'aime tous les animaux, j'avais une araignée dans ma chambre, que j'avais appelé Marguerite. Je l'ai gardée jusqu'à ce qu'elle s'en aille ! Quand j'allais me baigner, il y a 15 ans à la mer, tous les insectes qui se noyaient, je les mettais sur mon bras et je les ramenais à la plage, les baignades devenaient « opération sauvetage ». Par contre si une mouche qui a 25 000 ha dehors insiste, j'essaie de la chasser, mais si elle ne veut pas, je l’élimine, ceci dit je ne tue pas une mouche qui sort, et une mouche qui se noie je la sauve. Je ne tue pas en général les insectes, indispensables à la nature, et constate leur disparition alarmante. 

Mon livre : Plaidoyer pour les animaux de Mathieu Ricard


Mathieu Ricard explique les choses telles qu'elles sont. Il faut lire ce livre, ça ouvre les yeux sur la détresse animale, l'aveuglement humain par rapport à la souffrance des animaux qui sont nobles, qui sont sincères, qui sont supérieurs à nous sur beaucoup de point. Je trouve ce livre absolument sublime, il faut le lire. 

En France, c'est une catastrophe ! 


La situation en France est catastrophique : l'élevage, l'abattage, les animaux de compagnie, la biodiversité, l'expérimentation, rien n’est fait chez nous. Notre pays et ce gouvernement marche à reculons concernant cette problématique : les cirques, je pense que ce sont les français qui, par leur opposition les feront disparaître, les delphinariums, le ministre concerné ne s’en préoccupe pas « il y a plus urgent » !!! L'expérimentation, malgré les avis de chercheurs qui estiment que ces horreurs pourraient être évitées, ne voit aucune évolution, les élevages de fourrure, lobby qui a été reçu par F. De RUGY (lors d’un déjeuner « informel » (!!!!) avec d’autres lobbies). Bref ! Accumulation de dérives, d’arrangements financiers et électoraux, je pense que nos « élus » sont en dessous de tout. Ce gouvernement refuse toutes les avancées minimes qui pourraient améliorer le sort des animaux, et d'un point de vue environnemental, c'est également catastrophique. Du blabla purement électoraliste et…..le vide sidéral ! D'un côté, il y a des gens merveilleux, sans moyen qui se battent pour cette cause et sont souvent peu ou pas écoutés et d'un autre côté il y a ceux qui s'en moquent. L'animal a été considéré comme un être sensible il y a quelques années, il n'y a eu aucun changement. Brigitte Bardot l’avait pourtant dit. Les priorités sont multiples : Les animaux d'élevage martyrisés pendant leur élevage, leur transport et leur mise à mort, leur stress et leurs souffrances me sont insupportables. Mais abolir les abattoirs comme certains le préconisent est irréaliste, adoucir les méthodes d’exploitation de ces animaux qui nous donnent leur vie est parfaitement faisable. 

Les tortures avec autorisation complaisante des élus ! 


Je suis, pour me définir, welfariste, mais totalement abolitionniste concernant les animaux dans les cirques, les corridas ou l'expérimentation animale. Les deux approches peuvent être complémentaires. Quant aux élevages en batterie, que dire si ce n’est que c’est une aberration ! Ce que l'humanité a subi comme tortures durant son Histoire et qui a bouleversé le monde entier est reproduit de nos jours sur les animaux et ce, avec l’autorisation complaisante des élus ! Monstrueux ! 

Nos Grands Parents consommaient de la viande 1 à 2 fois par semaine et c’était la fête ! Aujourd’hui c’est 1 à 2 fois par jour et cette viande est majoritairement composée d’antibiotiques ou de ces joyeusetés que les pauvres vaches ingèrent. De plus l’animal stressé produit une viande ou trop dure, ou se découpant à la main (poulets de batterie) : Désastreux pour la santé humaine, pour l’animal et pour l’environnement. Et sur les propositions d’amélioration de ce système, le gouvernement dit : "niet, niet et niet" 


Le paradoxe est que les français se réveillent face à cette indifférence. Pas des français comme vous et moi, très impliqués dans ce combat, mais Monsieur et Madame « tout le monde » pas forcément végétariens, pas forcément propriétaires d’animaux mais que cette situation choque. Et ce n’est pas le virage verdâtre de ce Président et de son 1erMinistre qui convaincra l’électorat et quoiqu’ils fassent ou ne fassent pas les français seront juges et le droit à la dignité des animaux se politisera, malgré l’opposition ou le désintérêt de certains élus à cette cause.

Le pouvoir du bulletin de vote


Je soutiens pour ma part N. Dupont Aignan qui, de par ces actions dans sa ville de Yerres en tant que Maire, de ces soutiens pour les associations de protection animale et de ses convictions en matière de bien être animal m’ont convaincue de l’intégrité et de l’empathie de certains hommes politiques, mais j’ai été heureuse de l’ascension fulgurante du parti Animaliste et ravie de l’impact des enquêtes de L214 auprès des médias et du public.
Tous ces sujets m’on décidé à devenir végétarienne depuis 17 ans, a essayer de convaincre les personnes rencontrées, dans les supermarchés et ailleurs, d’acheter plus « éthique » en respectant l’animal, à via les réseaux sociaux, envoyer des messages dans ce sens et à ne pas prendre 1 journée hors de chez moi depuis ces mêmes 17ans car, ayant 9 chats difficilement gérables, j’ai fait ce choix !!!! Je les ai sauvé de la rue mais eux ne m’ont rien demandé, donc !

J’ai même réussi, à force d’envois de mails (courtois mais fermes) à la Mairie et la Police Municipale (qui me soutenait) à stopper l’arrivée des cirques animaliers à Senlis, alors qu’il n’y a pas si longtemps, leurs installations étaient récurrentes. Je crois aussi que le désamour des français pour ces cirques de la honte et la campagne pour leur disparition définitive y est pour quelque chose !

Si chacun de nous plante son petit arbuste en votant pour l’élu qui saura faire évoluer cette situation en France, en dénonçant les cas de maltraitantes avérées, en se battant pour qu’enfin l’exploitation animale ne soit plus qu’un mauvais souvenir et en essayant dans la mesure du possible de vivre, de se nourrir et de se divertir dans le respect total d’une espèce « non humaine » mais amplement digne de notre respect, nous y arriverons.

Anne VERTADIER 



Interview par le Cercle Morel - 20 juin 2019







Commentaires

  1. tout est dit super! il faut absolument que cette interview circule sur les réseaux sociaux vu le nombre de personnes partageant ces mêmes idées. merci à vous

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés